Magnolias

Magnolias For Ever

Dans le langage des fleurs, le Magnolia est symbole de fidélité, affirmant « je n’aime et n’aimerai que toi ».

Photo 2

 

 
En 1977 Claude François inscrivait dans nos mémoires une ode aux Magnolias au travers d'une chanson «...dites lui que je pense à elle... dans un grand champ de Magnolias...et que si toutes les fleurs sont belles...les magnolias sont toujours là.. » 

Voici le mois de mars et avec l'arrivée du printemps, on peut voir dans les jardins les magnolias  très appréciés pour leur magnifique floraison, abondante et grandiose. Leurs opulentes fleurs, irrésistiblement parfumées, sont sans conteste leur plus bel atout. Aujourd’hui, les nombreuses variétés proposées permettent un incroyable choix dans la forme des fleurs (en forme de tulipe , d’étoile…) et de couleurs : blanc, rose, pourpre, rouge, jaune, aux teintes douces ou plus vives. Un magnolia en fleurs, c’est un incroyable spectacle à la fois visuel et olfactif ! 

Appartenant à la famille des magnioliacées, les Magnolias  peuvent être des arbres ou des arbustes, dont on répertorie plus d'une centaine d'espèces. Le Magnolia est l'une des plantes à fleurs les plus anciennes au monde, ses fossiles prouvent que des spécimens de la famille des magnoliacées fleurissaient déjà il y a 95 millions d'années au temps des dinosaures ! Selon les espèces, les magnolias sont originaires d'Extrème orient (Chine Japon), d'Asie centrale et d'Amérique du nord.

Un peu d'histoire

On connait surtout l'histoire du magnolia grandiflora et son arrivée en France... en 1711, René Darquistade, négociateur français, féru de botanique

ramena nombre de végétaux des Amériques, parmi eux il repéra un « laurier-tulipier» qu'il décida d’installer dans la serre de son château de la Maillardière (44).

Photo 3

Maintenu pendant près de 20 ans dans cet endroit l'arbre refusait de fleurir et le botaniste voulu le supprimer ; devant l'insistance de son épouse il  prit la décision de le planter en pleine terre et miracle : l'arbre grandit, s'épanouit et en quelques années se mit à fleurir abondamment, attirant nombre d'horticulteurs de la région, venus assister à ce fascinant spectacle.

Photo 4Photo 5

En 1764, François Bonamy, médecin et botaniste français, directeur du jardin des plantes de Nantes, identifia l'arbre comme étant un Magnolia grandiflora selon la nommenclature de Linné.(On doit le nom “magnolia” au naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), qui l’alloua à l’arbre en hommage à Pierre Magnol (1638-1715), médecin et botaniste français, directeur du jardin botanique de Montpellier.) 

Dés lors on multiplia l'arbre par marcottage aérien et ainsi on planta un des exemplaires au jardin botanique de Nantes. Cet arbre toujours visible aujourd'hui devint très populaire chez les pépiniéristes Nantais, il fit la renomée du lieu, et de nos jours la ville de Nantes compte une incroyable collection de Magnolias (notament au parc de la Beaujeoire) avec plusieurs centaines d’espèces et de variétés. En France, l’arbre est  devenu indissociable de la cité des ducs.

 

Photo 6

Les pays d’Asie vouent un véritable culte au Magnolia. Depuis plusieurs siècles, on le trouve représenté sur de nombreuses œuvres d’art asiatiques. On sait également que dès le VIIe siècle avant J.-C., les moines boudhistes plantaient autour de leurs temples des Magnolias à fleurs blanches (probablement Magnolia denudata), symbole de pureté.

 

Photo 7

Le Magnolia possède des vertus médicinales, utilisées en médecine traditionnelle chinoise. Ses propriétés résident principalement dans son écorce, réputée efficace dans le traitement de l’anxiété, de la toux, des troubles de sommeil, des spasmes intestinaux et de la sinusite.

Les Magnolias se divisent en deux grandes catégories : 

Magnolias à feuillage persistant :

Le Magnolia grandiflora (Magnolia à grandes fleurs, appelé aussi “laurier-tulipier”), originaire du sud-est des Etats-Unis. A floraison estivale, il apprécie une exposition bien ensoleillée. Outre son feuillage persistant, ses autres autouts résident dans ses larges fleurs (jusqu’à 25 cm de diamètre) d’un blanc crème, et dans sa hauteur pouvant atteindre 30 mètres ! A savoir qu’il faut se montrer patient : le Magnolia grandiflora met de nombreuses années à fleurir. Et vu ses proportions, il est conseillé de réserver cet arbre pour les grands jardins.

Le Magnolia delavayi, un magnolia originaire de Chine aux fleurs de couleur crème voire presque jaune, et aux grandes feuilles vertes au revers pubescent.

Photo 8

 

Magnolias à feuillage caduc : 

Ces magnolias,de forme arbustive, nous viennent d’Asie. L’une des espèces les plus connues est le Magnolia stellata (ou magnolia étoilé).

 

Photo 8a

Originaire du Japon, il offre des dimensions plus raisonnables (2 à 3 mètres de haut) et une éblouissante floraison dès le printemps. Son nom lui vient de ses fleurs en forme d’étoiles, blanches, rosées parfois jaunes 

Photo 11


Citons aussi d’autres espèces comme le Magnolia sieboldii (fleurs blanches aux étamines rougeâtres), le Magnolia liliflora (fleurs pourpres), ou encore le Magnolia soulangeana (fleurs blanc crème à la base rosée, obtenu par hybridation de magnolia denudata et magnolia liliflora), à l’origine de nombreuses variétés actuelles.

Photo 12Photo 13

Photo 14Photo 15

Un magnolia d'origine himalayenne le Magnolia campbellii 'Darjeeling dont certains disent que c'est le plus spectaculaire de tous les magnolias avec sa fleur en forme de tasse et de soucoupe en raison de la position verticale rigide des tépales intérieurs entourés de tépales externes latéraux rigides.  Découverte pour la première fois en 1842, il s'agit d'une espèce himalayenne du nom du Dr Archibald Campbell, un fonctionnaire britannique vivant à Darjeeling. (on peut en admirer un très bel exemplaire au Parc botanique de la Roche-Fauconnière à Cherbourg en Cotentin )

 

Photo 16Photo 17

 

Plantation

Plantez votre Magnolia de préférence à l’automne ou au printemps. Pour les Magnolias à feuillage persistant, évitez de procéder à la plantation lorsque les températures extérieures sont inférieures à 0°C, et choisissez-leur un lieu isolé au regard de ses futures dimensions.

Pour les magnolias à feuillage caduc, plus arbustifs, vous pourrez regrouper plusieurs plants en groupe de quatre ou cinq, ou encore les associer avec

des arbustes persistants.

   
Si votre Magnolia se présente en motte, faites bien attention de ne pas endommager les racines. S’il est en conteneur, pensez à bien humidifier avant plantation. Réalisez un trou selon la taille de votre magnolia, et prévoyez la place adéquate autour, surtout pour les variétés de Magnolia grandiflora. Pour assurer un bon drainage, tapissez le fond du trou d’une vingtaine de centimètres de gravier, puis ajoutez une couche d’un mélange de terre, terre de bruyère, humus et engrais que vous arroserez copieusement. Installez ensuite votre magnolia, et finissez de combler le trou avec le même mélange en évitant d’enterrer le collet. Arrosez à nouveau. Idéalement, tuteurez le nouveau plant pour éviter que le système racinaire ne s’abîme.

Arrosage

L’arrosage est une étape importante pour votre magnolia, principalement durant ses deux premières années, afin de lui assurer une bonne croissance

et une belle floraison. Sachez qu’il vaut mieux arroser rarement mais abondamment plutôt que régulièrement et en petites quantités. Un terrain relativement humide étant vital pour votre magnolia, faites des apports d’eau plus fréquents et paillez le pied de l’arbre en période de sécheresse.

 

Taille et mise en forme


On peut sans problème laisser cet arbre croître à sa guise au jardin, toutefois il faut savoir que si on manque de place on peut sans souci le tailler harmonieusement . Pour ma part je préfère procéder à une taille en vert fin aout afin d'aérer l'intérieur de l'arbre (souvant des branches se croisent et s'abiment par frottement) et lui donner la forme voulue (avec les feuilles on voit mieux le résultat)..

Photo18


Je n'ai pas eu la prétention de passer en revue toutes les variétés de Magnolias existantes mais peut être vous ai-je convaincu d'en adopter un ou plusieurs dans votre jardin et ce n'est déjà pas si mal.….« ...dites lui que je pense à elle... dans un grand champs de Magnolias...et que si toutes les fleurs sont belles...les magnolias sont toujours là.. » …..

Photo 19

  
 

Leon Faligot 

jardin de Basroger