Un grand bol d'air

     « La nature est plus belle que jamais » proclament les jardiniers ! Et pour cause : Un printemps chaud et ensoleillé suivi de belles ondées régénérescences et ce calme du confinement si propice à la nature. C’est comme si les jardins voulaient nous apporter la plus belle des récompenses, les plus belles roses, les plus belles floraisons, les meilleurs parfums et nous redécouvrons le chant des oiseaux. Alors visitons sans risque ces merveilleux édens que sont nos jardins. Respirons toutes ces plantes parfumées qui garnissent les massifs et qui nous rappellent que le plaisir passe par les yeux mais aussi de façon olfactive.

     Mon père était originaire du nord, région ou la météo prend tout son sens. Il se délectait du soleil alors que nombre de personnes passaient leur temps à travailler dans les mines, certes chaude, mais si sombres et surtout sans air. Une porte de sa maison restait toujours ouverte sur le jardin si bien que les hirondelles avaient pour habitude de revenir chaque année y élever leur nichée, tolérées jusqu’à l’extrêmes alors qu’elles constellaient le sol de leurs fientes blanches. Les chambres étaient presque toujours ouvertes sur la campagne et gare à celui qui envisageait de dormir la fenêtre fermée ! L’air était sacré !
     En ce temps-là, les insectes foisonnaient dans la campagne du nord, l’air était riche d’odeurs ponctué des petits bruits produits par toutes sortes de petites bestioles volantes et sautant qui donnaient un sens aux prairies. La nature sentait bon, le fumier riche de vers de terre sentait la vie.
     Un air mauvais :
     Les villes sont aujourd’hui balisées par d’étranges capteurs qui ne cessent d’envoyer leurs données sur la qualité de l’Air. On lui donne une note, un certificat, un label, une tendance météorologique, un bulletin télévisé comme s’il risquait de devenir irrespirable. L’air est maintenant devenu une menace ! Voilà que nous devons maintenant le filtrer face à la maladie et les risques qu’il comporte.

     Mais qu’en est-il de nos chers effluves au sein de notre jardin ? Devons-nous oublier l’odeurs des roses ? Ne pouvons-nous plus nous laisser surprendre par l’odeur sucrée du daphné au printemps ou du jasmin durant l’été ?
     Un jardin est un plaisir pour l’œil, mais aussi pour les papilles et peut être devons-nous penser ‘parfum’ des plantes lorsque nous les choisissons. Quel plaisir simple de sentir cette odeur si caractéristique d’herbe coupée, de buis taillé, de sauge effleurée durant le désherbage. Respirons à plein poumons dans nos jardins de senteurs, les jardiniers savent ce qui sent bon, la terre humide, le compost bien fait, l’eau du bassin qui prévient de la pluie, les feuilles à l’automne et le vieux pin qui transpire sa résine.


     Le top 10 des plantes olfactives :
     Un jardin parfumé se doit d’avoir quelques plantes emblématiques au parfums puissants en différentes saisons. Certaines n’ont d’intérêt que par l’odeur et sont souvent éphémères voir odorantes qu’une partie de la journée.


     1/ Le daphné odora ‘Aureomarginata’ dès la fin de l’hiver. J’aime particulièrement son cousin l’Edgeworthia chrysantha ou arbre à papier qui peut se faire sentir à plus de 20 mètres ! 

     2/ Les roses, plutôt de variétés anciennes et non remontantes comme ‘Blush noisette’, ‘albertine’, ‘cuisse de Nymphe’, ‘Sharifa Asma’ et tant d’autres roses aux fragrances de fruits, musquées ou sucrées.

     3/ Le chèvrefeuille, naturellement installé dans nos haies, il se décline en arbuste ou en grimpant. Il délivrera son odeur aussi bien en bac sur la terrasse durant l’hiver que sur une pergola au cœur de l’été.*

     4/ Le Choisya ou oranger du Mexique qui se décline en différents variétés et floraisons suivant les saisons. Le basique Choisya Ternata (Sundance feuillage doré) très productif et qui fleurit deux fois dans l’année. Aussi le Choisya Wite Dazzler au feuillage fin et Choisya Apple Blossom aux fleurs roses.

     5/ Les Seringua ‘Philadelphus’ ou Jasmin des poètes avec sa petite fleur en trompette au parfum délicat en fin de journée.

     6/ Le Jasmin étoilé, Trachelospermum jasminoides pour rester dans les fragrances épicées et sucrées qui fait référence dans le monde du parfum. Ne pas confondre avec le Solanum Jasminoide et sa superbe floraison de mai à décembre mais qui sent la pomme de terre ! 

     7/ Le Sarcococca qui pousse dans les situations les plus difficiles, ombre, pied des arbres et quelle odeur en décembre, janvier, février. 

     8/ Le Muguet, envahissant certes, mais incontournable pour un jardin bonheur avec son parfum unique quand il est naturel.

     9/ Les Lilas (famille des seringua !) qui ont une connotation assez banale mais qui embaument la maison d’un simple bouquet au printemps.

     10/ La lavande et son odeur de Pin et de camphre qui parfumera le linge dans les armoires.
   
     Bien d’autres plantes méritent une attention toute particulière en raison de leur parfum. Il faudra les toucher, les froisser attendre la bonne heure et la meilleure saison afin de découvrir leur fragrance si caractéristique. Géraniums, Romarin, Menthes, sauges, Melianthus, Camphrier, Pins, Eucalyptus etc…
Alors tombons quelques instants notre masque au jardin, et prenons un grand bol d’air parfumé parce que nos jardins le valent bien !   

     Paul Beugin
     ‘le jardin du Marais’  d’ Audouville la Hubert 
Ouvert le dimanche 19 juillet et sur rendez-vous durant tout l’été. Tel : 02 33 41 39 47

 

 





 

 

 

 

108185811 10158545605808256 6208849036087595803 o

Viburnum bodnantense 'Dawn' floraison de mars/avril​

109409280 10158545606008256 1193631958718923998 o

Edgeworthia Chrysantha (Daphné floraison en février)​

108817197 10158545605793256 993190781090545055 o109119279 10158545605628256 8985700378116881524 o

 

Lonicera Gold Flame (chèvrefeuille à floraison estivale) ​

109577841 10158545606128256 1585578332983962837 o

Mélianthus Major (floraison rouge sombre de printemps, odeur de cacahouète)

109010398 10158545606203256 4713680921360697942 o​​

Santoline Lemon Fizz (floraison estivale à l'odeur de citron)

107785742 10158545605998256 5345250290807710015 o

109178555 10158545605573256 6177247094970737639 o​​

Rosier Pierre de Ronsard (floraison juin juillet, odeur sucrée et musquée)

108331648 10158545605578256 1093641776557875092 o

Camphrier (feuiilles à forte odeur de Camphre)​

109624938 10158545606003256 3635739567015417876 o

Lavande (lavantin)

​​109237957 10158545606018256 6341675833983211143 o

Salvia Nemorosa  (floraison estivale, odeur citronée)​